Tuesday, September 17, 2013

Dormir tranquille


...
Nous, nous vivons dans l'éternité.
Et je te dis (c'est l'état de conscience normal, naturel), il n'a pas fallu une minute la nuit dernière : il a fallu une seconde, brrf ! fini. Et alors je suis entrée dans une sorte de joie tranquille, comme cela, qui a duré trois heures sans interruption. Après, on a recommencé à travailler.
Mais avant de dormir, tu fais ça : tu imagines (tu imagines si tu ne le vois pas), tu imagines une lumière blanche. Ce n'est pas une lumière cristalline, note, ce n'est pas transparent : c'est blanc __ c'est blanc-blanc, un blanc tout à fait éclatant, une lumière blanche qui a l'air solide. Tu l'imagines comme cela (et elle est comme cela, mais tu l'imagines) : une lumière blanche. C'est la lumière de la Création, comment s'appelle-t-elle ? ... Maheshwari ? (Riant) La suprême Dame là-haut.

Oui, Maheshwari.

La lumière de Maheshwari. Mais il paraît que je l'avais toujours, parce que Mme Théon, quand elle m'a vue, c'est la première chose qu'elle m'ait dit; elle n'a pas parlé de "Maheshwari" mais elle m'a dit "Vous avez la lumière blanche" qui dissout automatiquement toutes les mauvaises volontés. Et ça, j'en ai fait l'expérience : j'ai vu des êtres qui tombaient en poussière. Alors tu prends ça, tu imagines ça, et puis tu fais un cocon autour de toi __ tu sais, comme les insectes se font leur cocon __, tu fais un cocon avant de t'endormir. Je le ferai ici, mais ton "imagination", c'est pour aider à ce que ce soit mieux adapté, ajusté. Tu fais un cocon, et puis quand tu es bien enveloppé de ce cocon blanc, que les ennemis ne peuvent pas traverser, tu te laisses aller au sommeil. Alors tout ce qui vient du dehors et d'une mauvaise volonté notoire ne peut pas passer. C'est sûr. Naturellement, il y a ce que l'on porte dans son subconscient... ça, il faut l'éliminer par sa propre volonté, petit à petit.
Mais cette Lumière, c'est tout-puissant, mon petit ! (S'adressant à Sujata :) Toi aussi, tu peux faire la même chose si tu as des ennemis la nuit.

(Sujata :) Je l'ai vue, tu sais, cette lumière blanche

Tu l'as vue ?
Oui, j'ai vu.

Eh bien, c'est très bien. Tu es une bonne voyante, forcément tu l'as vue. Mais moi, je l'ai vue, n'est-ce pas, comme si c'était la lumière de quelqu'un d'autre __ c'est ma nature. Je m'en servais même avant de rencontrer Théon : je ne savais rien, n'est-ce pas, rien, mais je la voyais. Et c'est Mme Théon qui m'a dit  : " C'est votre lumière. " C'est Mme Théon qui a été la première à me dire ce que j'étais, ce qu'elle a vu : la couronne des douze perles sur ma tête. Et moi, j'en ai eu l'expérience, et après je pouvais m'en servir simplement à volonté : il suffisait que je fasse appel à ça. Et je la voyais comme je te vois, d'une façon tout à fait objective.

...

Alors, si tu veux dormir tranquillement, tu fais un petit cocon avant de t'endormir. Au revoir, mon petit.

                      - La Mère

(L'Agenda de Mère, 10 juillet 1965)


1 comment:

pianomonika said...

The white Light- before sleep, we should imagine it, this very white light, which protect us like a cocoon before evil forces.
The Mother had this white light around her,as Mrs.
Theon told her and she saw the crown of twelve beads on her head.
The Mother is unique , she has the powerful light around her.